Même pas peur madame Voynet

Madame la sénatrice-maire,

 

J’ai bien reçu votre message adressé « aux militants de l’écologie, du socialisme et de toutes les couleurs de la gauche ». Je l’ai lu avec intérêt et ma première réaction a été un retour dans mon enfance, assorti de la mémoire d’un sketch de Coluche… En fait, vous êtes Roger Gicquel : « Montreuil a peur ».

Heureusement que la direction de votre parti, Europe Ecologie Les Verts, a donné pour consigne à ses candidats « de ne pas axer la campagne sur le Japon »… Qu’est-ce que cela aurait été sinon ?

En fait, nous le savons, en matière politique, la peur est un puissant anesthésiant. Je déduis de votre texte que vous n’avez pas oublié votre formation initiale. Vous cherchez à provoquer la peur… Parce que, je le lis, vous-même êtes transie d’effroi à l’idée que votre candidate ne subisse une avoinée lors du prochain scrutin.

Du coup, la missive que vous avez fait rédiger vous montre sous un jour qui, s’il n’étonne nullement les militants politiques habitués à vos effets de manche, devrait surprendre les citoyens. Peut être est-ce pour cela d’ailleurs que vous ne vous adressez pas à eux.

Au demeurant, vous en avez bien peur de ces citoyens pour empiler les contre-vérités – vous concéder des erreurs serait encore bien aimable. Ainsi, je vous remercie de créditer le Parti de Gauche de deux élus supplémentaires, c’est fort agréable à vous mais, si vous connaissiez la ville dont vous êtes la première magistrate et parlementaire, vous sauriez que notre représentante au conseil que vous présidez s’appelle Juliette Prados et qu’elle est seule à siéger sous cette étiquette.

Vous nous faites beaucoup d’honneur encore en nous qualifiant « d’enragés ». Certes, nous le sommes, je l’ai même écrit sur ce blog, mais pas pour les raisons que vous évoquez en petite politicienne que vous êtes. Nous appelons avec détermination et lucidité à voter pour trois candidats : Christophe Alliaume, Dominique Attia, Bellaïde Bedreddine. Nous sommes attristés que l’union n’ait pu se faire entre trois organisations qui sont bien proches mais nous n’enrageons pas de ne pas rajouter de la confusion à la confusion. Si nous sommes verts de rage, c’est parce que le capitalisme fusse-t-il vert pomme continue à épuiser la terre autant que le travailleur. Si nous sommes rouges de colère, c’est parce que notre peuple souffre de ce capitalisme quelle qu’en soit la couleur. Mais assez parlé de nous, revenons à vous.

Vous avez peur. Peur de perdre l’occasion de faire la démonstration à votre encombrant allié et ami Bartolone que vous seriez la mieux placée pour représenter la social-démocratie aux prochaines élections législatives. Il faudra vous y habituer, Montreuil n’est pas Bègles quoi que vous en pensiez.

Vous avez peur. Peur des citoyens que vous fuyez hors des campagnes électorales et que vous prenez pour des veaux, visiblement, en déversant vos fadaises éculées.

Vous avez peur. Peur des responsables associatifs derrière lesquels vous ne voyez que des agents stipendiés par les composantes de la minorité municipale. Peut être que, si vous aviez fait preuve de l’écoute que vous revendiquez, ils seraient plus nombreux à vous prendre au sérieux.

Vous avez peur. Peur du personnel municipal, considérant chaque agent comme un bolchévique au couteau entre les dents. Quel exploit, madame la Sénatrice-maire, que d’avoir, par votre politique de terreur autant que de terrorisée, mis en grève – contre vous-même – plus de deux agents sur trois en février 2010.

Madame la Sénatrice-maire, je comprends, au final. La bouchée est un peu grosse pour vous et vous avez peur de vous étouffer. Il n’y a rien de honteux à refuser un plat que l’on n’aime pas, ce n’est impoli que lorsque l’on y picore pour laisser l’assiette pleine en ayant assuré que « c’était très bon ». N’ayez pas peur, si vous passez votre tour, nous ne vous en voudrons pas.

Article initialement paru sur le blog 93100dessusdessous

À propos de Nathanaël Uhl

Journaliste politique, passionné de musiques, supporter de l'Olympique de Marseille et du Liverpool FC, grand amateur de littérature et notamment de polar. Mon blog est aussi un hommage au journal "Le Cri du peuple" créé par Jules Vallès pendant la Commune de Paris. Voir tous les articles par Nathanaël Uhl

Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :