A mes amis du Front de Gauche qui ne veulent pas voter Hollande

Chers amis, chers camarades,

Nous sommes au pied du mur. Dimanche, nous avons le rude choix entre Sarkozy et Hollande. Vous êtes encore nombreux à songer aller à la pèche, à voter blanc (!), à biffer le bulletin de votre « non choix » voir à vouloir glisser à nouveau le bulletin frappé du nom du candidat du Front de Gauche. Je le comprends, d’autant mieux que j’ai eu – longtemps – cette même envie. Mais, aujourd’hui, je veux vous inviter à prendre le temps d’y réfléchir. Je veux vous dire pourquoi moi, je vais utiliser le vote Hollande. En espérant que ces quelques modestes mots pourraient vous amener à faire le même choix que moi.

Après la bande du Fouquet’s, le gang du Bristol s’apprête à faire main basse sur la vie

Je vais d’abord évoquer les raisons qui peuvent justifier que l’on ne vote pas Hollande. Il y a tout ce que j’ai déjà écrit, ce que d’autres militants du Front de Gauche ont mis en lumière. Je ne retire rien de ces mots durs que j’ai eu contre le candidat de la social-démocratie, notamment en matière de renoncement devant l’avancée idéologique du libéralisme en France et en Europe. La pantalonnade autour de l’adoption du Mécanisme Européen de Stabilité en constitue la dernière illustration en date et, très probablement, la plus éclairante.

Mais, sur ce point, regardons ce que Sarkozy s’apprête à faire, en héraut des « 200 familles » version 2012 qu’il est. Nicolas le petit est le porteur des intérêts de classe d’une oligarchie qui veut prendre sa revanche sur le Front populaire et le programme du Conseil national de la résistance. C’est à dire qu’il veut, définitivement, liquider les derniers outils de protection sociale collective et républicaine dont s’est dotée la classe ouvrière.

Le 6 mai à 20 heures, la République met une claque à Sarkozy

Je vais prendre le temps d’évoquer la question de la Sécurité sociale, dont le budget annuel avoisine les 500 milliards d’euros. Abondé par les cotisations sociales des employés et, pour les entreprises qui les règlent, les cotisations sociales part employeur, ce budget échappe – pour l’instant – aux appétits du marché. Lequel ne voit pas cela d’un bon œil ! En Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, ce secteur de la protection sociale est déjà dévolu aux groupes financiers. L’ambition de Nicolas, frère de Guillaume Sarkozy dirigeant du groupe (encore) paritaire de protection sociale Malakoff-Médéric, demeure d’ouvrir ce secteur protégé à la concurrence libre et non faussée.

Je pourrais aussi évoquer la liquidation des services publics autant nationaux que de proximité pour remettre aux mains des marchés des activités qui lui échappent encore là aussi. Sachons que, sous l’impulsion de la gauche, enfin de sa partie la plus conscientisée, les mobilisations citoyennes tendent à ramener l’activité dans le secteur public, c’est notamment le cas sur l’eau. Un exemple que je connais bien pour y être professionnellement, autant que de manière militante, impliqué. Il y a là bataille colossale tant sur le plan idéologique que financier, pour développer ou casser les services publics.

Assurément, permettre l’élection de Nicolas Sarkozy, c’est lui offrir les moyens de mener à bien la mission que lui ont confiée les tenants de l’oligarchie. Si Sarko et sa bande de furieux conservent le pouvoir, il achèvera la destruction systématique de notre bien commun. Certes, Hollande ne fera pas vraiment mieux. Mais il nous sera plus aisé de mobiliser contre lui si, d’aventure, il osait défier son électorat de cette manière. Quoi qu’il en soit, si Hollande est élu, notre travail continuera dans les urnes avec les élections législatives puis dans la rue. Nous finirons notre travail dialectique qui amène l’irruption citoyenne dans la vie politique en combinant mobilisations de masse et victoires électorales. Voilà, pour la part politique de mon vote.

Il y a, dans mon vote, une part – et c’est la plus importante – de valeurs. Quoi qu’il en soit, Hollande reste un républicain et un démocrate. Je dénie ces qualités au candidat que j’espère bientôt sorti. Il faut lire que Sarkozy assume de reprendre les thèses de l’extrême-droite et que ce n’est pas un calcul tactique. Il faut voir le comportement de ses thuriféraires qui clament, en marge des meetings, « la France aux Français » ; qui s’en prennent physiquement à la journaliste vedette de la version française de Fox news (!), après avoir molestée une journaliste de Médiapart ; qui hurlent leur haine de l’autre. Ce n’est pas cela la France que je veux, celle dans laquelle j’ai grandi et qui me laisse ce doux ressenti d’être chez moi malgré mes origines bien diverses. Il y a en moi de celui qu’on traitait de « boche », du « polak », du basque… Je suis un métèque aux yeux des tenants de l’ordre moral. Jusqu’à présent, j’ai pu vivre cela avec fierté et bonheur dans mon pays. Je voudrais que cela puisse durer jusqu’à la fin de toutes les éternités. Pourtant, c’est avec cette France multiculturelle, avec cette République bigarrée parce que laïque, que Sarko et les siens veulent en finir. Ce projet, à lui seul, mérite qu’on l’écrase à coups de talons.

Si même la droite lâche Sarko…

Enfin, plus le résultat de François Hollande au soir du second tour sera élevé, moins il lui appartiendra. A contrario, un vote étriqué l’amènera à radicaliser ses pratiques politiques à partir de l’affirmation « ces gens ont voté POUR moi ». Ne lui offrons surtout pas ce cadeau.

Voilà, mes chers amis, mes chers camarades, les quelques mots que je voulais vous adresser. Je sais bien qu’ils n’ont d’importance que celle que je leur accorde. Mais j’avais envie de les partager avec vous. Ce n’est qu’un bulletin, qui ne nous engage à rien sur le fond. Le plus important, nous continuerons de le construire ensemble comme nous le faisons depuis 2009. Pensez-y.

———————————–

Bonus vidéo : The Rolling Stones « You Can’t Alxways Get What You Want »
(spécialement dédicacé à Solero30 et à son blog)

Advertisements

À propos de Nathanaël Uhl

Journaliste politique, passionné de musiques, supporter de l'Olympique de Marseille et du Liverpool FC, grand amateur de littérature et notamment de polar. Mon blog est aussi un hommage au journal "Le Cri du peuple" créé par Jules Vallès pendant la Commune de Paris. Voir tous les articles par Nathanaël Uhl

38 responses to “A mes amis du Front de Gauche qui ne veulent pas voter Hollande

  • Daniel

    Tous contre le SarkoPen !!!

  • rogeru

    Salut…
    Tu as raison… C’est un coup dur que j’ai personnellement pris le 22 avril a 20H, pour les mêmes raisons que toi je pensais qu’un second tour Mélenchon/Hollande était à portée demain, dans ma ville le FdG à fait un très bon score (18+%, 3eme) ce qui a berné mon intuition sur le score national probable du FdG. Ducoup je pensais revenir à l’abstention et ne plus jamais m’intérésser à la politique car tout ceci me dégoute.
    Mais tu as raison, même si celà fait mal au coeur de voter TINA, même si au fond j’ai pu penser que Hollande au pouvoir pourrait détourner encore plus d’élécteurs de la gauche s’il se ramasse pendant 5 ans, je pense que le mieux c’est de donner ma voie à Hollande.
    En effet à l’instar de toi et du camarade Jean-Luc, je pense que Hollande est un bien meilleur interlocuteur que Sarkozy et qu’avec un bon travail d’opposition (avec le FdG au législative), c’est la voie la plus rapide vers une vraie démocratie.
    Je pense que si Sarkozy repasse, il ouvrira une autoroute pour le FN et ceci serait une catastrophe et une perte de temps inacceptable, voilà ce que nous devons réussir pour l’avenir :

    Gouvernement hollande + majoritée à l’assemblée nationale du FdG.

    Cette solution serait ce qu’il peu arriver de mieux pour notre démocratie dans le sens ou nous retrouverions un vrais débat, de vrais pouvoir résonnables s’affrontant. Ceci ouvrirait une autoroute pour le FdG et finirait de démonter la droite que Sarkozy à bien contribué à sabborder.

    Camarade, foutons le nabot hors de l’Elysée, voir ou il mérite d’être : en prison, puis mettons ensuite Hollande devant la FdG à l’assemblée, c’est la manière la plus rapide d’arriver à la 6e République. (D’ailleurs, pensez-vous qu’il serait possible d’initier le mouvement, voir carrément passer à la 6e République avant 2017 ?)

    Personnellement, je vais faire un énorme travail d’abnégation en me disant que c’est la décision la plus rationelle, oublier ma rage jusqu’au législative et voter contre l’horreur que Sarko nous prépare, même si pour ça je devrais mettre le nom d’un homme qui a voulu gagner l’Elysée sans en glander une dans l’enveloppe.

    J’éspère avoir décidé certains d’entre nous, bonne journée !

  • calvariam

    Il faut virer le Maréchal Nicolas!!!!!! Et puis, voter pour François II, ce n’est pas lui donner un blanc seing!!! allons-y donc, sans états d’âme… »contre nous de la Sarkozie!!l’étendard sanglant est levé!!! »

  • sam75

    primo: Bayrou n’est pas la droite, mais le centre; secundo: Hollande est élu de toute façon, voter blanc c’est ne pas lui donner une trop forte majorité qui aurait de très lourdes conséquences pour le front de gauche aux législatives à venir avec le report des voix: car les élections ne finissent pas le 6 mai: seul la moitié des scrutins est passée: nous avons encore 50% de temps et de scrutins pour renverser la vapeur; et de plus, en tant que gavroche, je ne me reconnais en rien en un social-libéral qui ne fera rien contre les financiers, soit en assuré. Enfin, battre Sarkozy n’est pas un programme politique: on n’élit pas Hollande pour battre certes un président détestable, on élit Hollande si on y croit: hors, ce n’est pas mon cas.
    Je ne donnerais pas une majorité écrasante qui ne fera que renforcée son action et justifiée l’austérité qu’il veut nous imposer: aussi, j’espère qu’il sera élu, mais d’extrême justesse, et qu’il se ramasse aux législatives, comme cela s’il veut la majorité absolu il devra faire alliance avec nos députés du front de gauche, les introduire au gouvernement et respecter nos valeurs! A toi, l’auteur de cet article très bien pensant mais peu utile, à vous tous qui lirez ce commentaire, votez certes, mais votez blanc!

    car on ne peut choisir entre deux systémiques qui disent quasiment la même chose!

    Autre chose: Shroeder du SPD en Allemagne a préférer laisser sa place à Merkel, plutôt que de soutenir le Din Lindhe, front de gauche allemand! crois-tu sérieusement que si Hollande était à la place de Mélenchon, il aurait la même « fraternité de gauche » à son égard?

    De plus, tous ceux qui voteront Hollandréous qui va nous faire l’austérité porteront en eux une LOURDE responsabilité: aussi, je suggère à tous ceux qui veulent rester en phase avec leurs conscience, de ne pas voter Hollande, car on sait bien que de toutes façons, il sera élu quand même!
    Sarko est finit; inutile de plébisciter flamby!

    • lecridupeuple

      Arthur, nous sommes en désaccord pas besoin de te montrer condescendant.
      Je pense (merci de dire que je pense bien, c’est gentil) que plus FH aura de voix moins il sera propriétaire des votes obtenus. C’est aussi la condition pour empêcher une attaque en règle de la social-démocratie contre le Front de Gauche au nom du « tous contre la droite ». En votant FH, nous dépolitisons son résultat, nous lui donnons juste un sens moral.

      Enfin, je m’étonne qu’avec des positions si tranchées sur les soc-dem, tu qualifies Bayrou de centre. Le centre n’existe pas : il y a la droite et la gauche.

      • babelouest

        J’ai balancé longtemps. Et puis enfin j’ai voté quand même. La différence des voix n’est pas considérable. Elle n’est pas de celles qui font croire à une massive et franche adhésion. Certaines élections au second tour avaient moins, voire nettement moins d’abstentions. On l’aura compris : ce n’est en aucun cas un blanc-seing que nos compatriotes ont donné par défaut à celui qu’ils rejetaient moins. Acceptera-t-il le message ? S’il est réitéré à toute occasion, sans doute. A nous, gens de la vraie gauche, de continuer à secouer le prunier. Déjà, dès hier soir les anti-N-D des Landes étaient nombreux dans la rue et sur la place Royale, leurs cris couvrant souvent les acclamations des pro-PS.

      • lecridupeuple

        La politique, c’est maintenant ami 🙂

      • andrelbn

        Pour moi, « on ne lâche rien! » et « la ligne autonome », cela veut dire clairement: « Ni participation, ni soutien sans participation dans l’état actuel ! », mais évaluation de la politique menée au cas par cas. Rien n’est abandonné du programme du FdG, mais il ne s’agit pas non plus d’une opposition frontale dès aujourd’hui (un gars qui se définissait comme « anarcho-punk » parlait de « victoire de la droite sur l’extrême-droite », ce qui est à tout le moins court et outrancier) et pas non plus « d’entrée en résistance » – comme le disait une camarade peu disposée à débattre – comme s’il s’agissait carrément d’un gouvernement UMFPN! Et je le dis tout de go, si par malheur, c’est cette ligne (que j’espère minoritaire) venait à prévaloir (ce n’est pas celle de Mélenchon, ni celle d’un large segment de la fraction du FdG qui est la mienne, à savoir le PdG), mes amis et moi n’y seront plus, le dogmatisme et le sectarisme, on a déjà donné, hein! (vieux « gaucho », comme on dit, j’avais adhéré au NPA en espérant du renouveau, jusqu’à ce que je m’aperçoive qu’il s’agissait d’une resucée de la Ligue, rien de plus)

      • lecridupeuple

        Je pense que nous sommes sur la même longueur d’onde André.

      • Cat

        Bien d’accord avec vous André! J’ai eu la même discussion à Bastille hier soir avec un vieil anar qui prônait la résistance et la révolution et qui voulait que dès aujourd’hui, ce soit la grève générale et des mouvements sociaux « comme en 36 ». Ne nous trompons pas d’ennemi! L’ennemi, ce n’est pas la gauche socialiste mais bel et bien la droite bleu foncé et bleu marine! Or, dans un mois, il y a des législatives. Et si nous n’y prenons pas garde, nous pourrions bien nous retrouver avec une majorité de droite composée d’une coalition qui obligerait François Hollande à composer un gouvernement de cohabitation non pas avec la gauche de la gauche mais avec la droite de la droite!

      • lecridupeuple

        @ Cat : j’aime bien ton sous-entendu « cohabitation Ps avec la gauche de la gauche ». Je trouve que c’est un bel objectif

  • andrelbn

    Sam 75: relis « La maladie infantile du communisme » de Lénine, relis les thèses de Gramsci sur »l’ami et l’ennemi » et on en reparle, d’accord?

  • jean paul galibert

    mieux vaut un centre gauche
    qu’une droite extrême
    pour le reste
    on verra
    après

  • BA

    Vendredi 4 mai 2012 :

    Sarkozy 2007 : des avocats tunisiens de l’ex-Premier Ministre libyen reparlent de fonds libyens.

    Le principal avocat tunisien de l’ex-Premier ministre libyen incarcéré en Tunisie a affirmé à son tour vendredi à l’AFP que son client lui avait dit que le régime Kadhafi avait financé la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy, une allégation démentie par son avocat français Marcel Ceccaldi.

    « Al-Mahmoudi m’a dit plusieurs fois que le régime de Kadhafi avait bien financé la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007 », a déclaré Mabrouk Kourchid, reprenant l’essentiel des propos tenus la veille par un autre avocat tunisien, Bechir Essid.

    Me Mabrouk Kourchid, qui a assisté l’ex-dignitaire libyen auprès de la justice tunisienne, n’a pas avancé de montant, contrairement à Me Bechir Essid, qui avait mentionné une enveloppe de 50 millions d’euros pour le financement de la campagne présidentielle 2007.

    « L’ex-Premier ministre libyen est convaincu que sa détention prolongée en Tunisie était effectuée à la demande de la France et visait à taire la question du financement », a-t-il poursuivi.

    D’autres avocats tunisiens ont indiqué que l’affaire de financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par le régime libyen avait été évoquée devant une cour d’appel tunisienne le 25 octobre 2011.

    « La question a été posée devant un juge à l’ex-Premier ministre libyen et sa réponse affirmative figure dans un procès-verbal judiciaire », a assuré à l’AFP l’avocat qui avait posé la question, Slim Ben Othman.

    « Al-Mahmoudi avait alors indiqué qu’une enveloppe de 50 millions d’euros a été remise par lui-même aux mains d’envoyés de Sarkozy à Genève », a déclaré Me Ben Othman.

    « Une mallette contenant de l’argent en espèces avait été remise à Genève par al-Mahmoudi accompagné d’autres ex-dirigeants libyens », a poursuivi Me Ben Othman, rapportant des propos tenus par son client devant une cour présidée par le magistrat Ezzedine Bouzrara.

    « Des documents attestant de l’opération ont été copiés et déposés dans plusieurs capitales européennes », a ajouté l’avocat affirmant que son client craignait une liquidation physique.

    Citant son client, l’avocat Mabrouk Kourchid a indiqué que « le régime de Kadhafi n’avait pas financé que la présidentielle française, deux autres pays de l’Europe de l’est et de l’ouest ont profité de ses largesses », a-t-il affirmé, sans plus de précision.

    « J’étais présent lorsque la question du financement a été posée », a indiqué à l’AFP un avocat du comité de défense, Me Mahdi Bouaoucha, assurant que les propos de al-Mahmoudi avaient été consignés dans un procès-verbal.

    Les trois avocats tunisiens ont assuré ne pas connaître l’avocat français Marcel Ceccaldi qui avait formellement démenti jeudi les affirmations de ses confrères tunisiens.

    « En ma qualité d’avocat d’al-Baghdadi al-Mahmoudi, et sur instruction de ce dernier, je démens formellement les allégations de Bechir Essid », a déclaré à l’AFP l’avocat français Marcel Ceccaldi, qui dit défendre l’ex-Premier ministre libyen al-Baghdadi al-Mahmoudi.

    Dans un état de santé critique, M. al-Mahmoudi avait été hospitalisé pour hémorragie interne, avait indiqué jeudi Me Kourchid.

    http://www.romandie.com/news/n/_Sarkozy_2007_des_avocats_tunisiens_de_l_ex_PM_libyen_reparlent_de_fonds_libyens84040520121710.asp

  • MARGUERITE Bruno

    La France a déjà bien souffert pendant 5 ans…. Mais si le nabot repasse, il n’aura plus rien à perdre, plus de nouveau mandat à conquérir… il se sentira encore plus libre de nous en mettre plein la ……
    Ce sera la fin des acquis du Front Populaire et du Conseil National de la Résistance, la fin des acquis des luttes de nos pères et grands-pères et, je le crains, la fin de la République, telle que nous l’entendons.

  • micmousse

    Oui , bon ,allons -y pour Hollndréou mais dès 20h le 6 mai , il faudra reparler SMIC, révolution citoyenne, 6eme république,règle verte ….
    J’ espère que l’ essentiel du meeting de JLM à Stalingrad sera sous cet angle , sinon si c’ est pour faire la campagne du capitaine Flamby , cela sera sans moi

    • lecridupeuple

      Hey micmouse, on ne fait pas la campagne de Flamby. On fait avant tout la campagne du Front de gauche pour avoir plus de relais à l’assemblée pour nos luttes !

  • Yannick Bône

    ATTENTION certaines rumeurs , sur le web, donneraient sarko vainqueur avec 50,3 %
    J’espère vivement que ce ne soit qu’une mauvaise rumeur! si non nous allons vers une forme de dictature. Même si l’abstention active , basée sur des réflexions et concepts forts intéressants, notamment sur le tirage au sort développé,entre autre, par Etienne Chouard , je crois que ce n’est pas le bon moment !

  • jc bonnevin

    Attention ,c’est pas gagné !
    Demain ,il faut absolument voter pour virer sarko !

  • Gérard Ligner

    Pour rendre encore plus aisé la lecture de de l’appel du « cri-du-peuple », je me suis permis de l’éditer sur Mediafire au format pdf.
    Ainsi ceux qui adhère à ce « cri du cœur » peuvent le diffuser tous azimuts dans l’espoir que ceux qui comptent aller à la pêche se ressaisiront et éviter que que Sarko ne leur disent MERCI. Oui Merci de m’offrir l’occasion de tondre l’autre moitié inachevée du mouton !
    Pitié ! Ne permettez pas ça, c’est de la stupidité pure et dure face à un homme comme Sarkozy !

    http://www.mediafire.com/view/?bzlnnuhzh4d0v1h

  • Cat

    Chers amis, nous sommes tous dans le même bateau! RadioLondres annonce une victoire de NS d’une très courte tête! Je connais trop de gens de gauche qui ne voteront pas demain car trop sûrs de la victoire. La droite ne commettra pas cette erreur. Soyez-en certains! Une droite ultra-motivée, galvanisée comme jamais par un discours abject d’intolérance ne s’abstiendra pas! Nous ne pouvons pas laisser la victoire au camp de la peur et de la haine! Car demain, sûrs d’eux, débarrassés de leurs dernières barrières, ils n’hésiteront plus à piétiner nos valeurs. Ils auront vu qu’ils pouvaient arriver à leurs fins et ce quels que soient les moyens!

  • dominique lemiere

    Ce serait peut-être tactique de faire fuiter assez tôt dans la journée des faux bruits donnant de l’avance à Sarko pour faire bouger les têtus ? On ne risque pas grand chose, enfin pas de faire monter le score de la droite.

  • Cat

    Et si ce n’était pas le cas? Et s’il y avait vraiment un risque? Est-ce que ça vaut vraiment le coup de se retrouver demain matin à regretter de n’y être pas allé? Parce que si NS repasse, ne rêvez pas, il obtiendra la majorité aux législatives en continuant à surfer sur la vague marine!

%d blogueurs aiment cette page :