Chroniques montreuilloises : 7e épisode

La porte-parole de la campagne d’Eva Joly est heureuse. Dans ce qu’elle continue d’appeler « sa » ville, la candidate EELV réalise 4,4 % des suffrages. Le quatre-quarts, c’est bien le goûter du pauvre. Je le sais pour en avoir mangé beaucoup dans mon enfance. Elle a donc quelque chose à se mettre sous la dent. Plus peut être qu’au soir du second tour de la présidentielle qui l’a vue organiser un grand raout pour fêter la victoire de son candidat : François Hollande, au meeting duquel, à Bercy, elle n’a même pas figuré au premier rang. Sont-ils ingrats ces socialistes quand même… Bref, le 6 mai au soir, dans la salle des fêtes, devant l’écran géant, mes sources me signalent que les membres du cabinet (coucou, les copains) étaient bien plus nombreux que les Montreuillois.

Mais, le sujet brûlant à Montreuil, ce n’est pas – encore ? – mon passage à l’émission 93100 Michto ma radio, ce dimanche 13 mai. J’y débattrai du Front national avec Alexis Corbière,, en partant de son faible score en Seine-Saint-Denis. Et, tiens, tant que j’en suis à l’ego trip, merci une nouvelle fois au cabinet de faire monter mes statistiques. Grâce à vous, entre autres, Le Cri du peuple a encore gagné 6 places au classement ebuzzing des blogs politiques les plus influents.

Donc, le sujet brûlant reste la question : l’amère sera-t-elle ministre ou pas ? Pour moi, c’est une fourche : il n’y a pas de mauvaise réponse. Si elle ne l’est pas, après les rumeurs en ce sens qu’elle a faites circuler partout, je savourerai son humiliation. Si elle l’est, je serai heureux pour mes amis restés à la mairie de Montreuil et qui pourront enfin souffler. En tous cas, pour Daniel Cohn-Bendit, la question est réglée. Sur le plateau du Grand Journal de Canal Plus mercredi 9 mai, à une question sur la participation de Dominique Voynet au gouvernement, il répond : « Non, elle fait partie de l’histoire des verts ». Moi, j’aime cette franche camaraderie. En retour, l’amère n’en manque pas. Sur le site Rue89, elle se gausse de ses petits compagnons de parti :

« Je regarde de façon distanciée l’agitation de certains de mes camarades, écumant leur carnet d’adresse pour voir tous les socialistes qu’ils connaissent… c’est un peu bizarre. »

Le Cri du peuple se cotise pour offrir un portefeuille à l’amère

Toute ressemblance avec une maire, ex-sénatrice, s’agitant sur son clavier un dimanche ne relèverait que de propos fictifs, bien entendu. C’est bien connu : l’amère n’est pas du genre à accuser autrui de ses propres turpitudes.

La preuve avec ce courrier envoyé aux élus et organisations politiques de la ville. Elle y dénonce les « visites inopportunes de personnalités politiques » dans les services municipaux. Et de préciser qu’elles sont « susceptibles de porter atteinte (à leur) bon fonctionnement ainsi qu’au principe de neutralité et à l’obligation de réserve des agents publics ».

La note de l’amère aux élus et organisations politiques de Montreuil (format PDF).

Dans une note adressée aux directeurs, responsables de service et cadres encadrants, la directrice générale des services complète le propos en appelant à la délation au cas où :

« Je vous demande d’intervenir sans délai auprès de la personnalité concernée (qui serait dans des locaux municipaux non ouverts au public – NDLR), avec courtoisie et fermeté, dès que vous en êtes témoin ou informé, pour faire immédiatement cesser toute propagande dans nos locaux ou sur nos outils (…) Le cas échéant, je vous demande bien sûr d’informer sans délai votre hiérarchie de ces faits. »

La note de la directrice générale des services (format PDF).

Pour réparer la coupure entre haut et bas-Montreuil, l’amère a prévu un téléphérique

Pour mémoire, la dernière fois que des faits similaires à ceux évoqués par l’amère et sa directrice générale des services se sont produits, nous avons eu à déplorer que des élus de la majorité municipale de Montreuil diffusent dans les services un tract politique au contenu très anti-syndical. Doit-on voir là une forme d’arroseur arrosé ? Quoi qu’il en soit, pour le Cri du peuple, le statut de la fonction publique territoriale doit s’appliquer tout le temps. Et à tout le monde, même les élus de la majorité.

Bon, ces derniers sont bien en peine, il faut le dire. La question des élections législatives est au cœur de leur souci. L’amère n’est pas chaude pour aller se ramasser. Elle (ou ses sbires) a donc fait diligenter un sondage sur Montreuil. La question en était assez simple. En substance, il s’agissait de savoir comment prendrait une suppléance verte, Catherine Pilon en l’occurrence, pour notre candidat fictif préféré : Razzy Hammadi. Au cas où, la candidature de la dite Catherine, déjà rétamée aux cantonales dans le Bas-Montreuil en 2011, a été aussi testée. On attend avec impatience les résultats du sondage. Sans attendre, les socialistes de Bagnolet ont pris les devants et leur réponse est assez éclairante :

« Les socialistes de Bagnolet ne veulent pas d’un accord ps/verts sur la circonscription Montreuil-Bagnolet pour les élections législatives. Soutien à Emilie Trigo. »

Du côté de Montreuil, les sociaux-démocrates sont toujours aussi insaisissables. Sauf en photo. A l’occasion de la commémoration du 8 mai 1945, ils se sont réunis, en famille. Pardon Gaylord, tu n’es pas concerné par l’appellation « social-démocrate », tu es juste sur la photo. Sur ce joli cliché, on voit toute la famille rassemblée, hors le greffon fictif qui a, décidément, bien du mal à prendre malgré l’excellence de l’horticulture montreuillloise. Celle que même Bagnolet nous envie (je plaisante, évidemment!).

Moi, je me demande si, à l’instar du voisin de Fontenay-sous-Bois David Dornbusch qui a déjà imprimé ses affiches, les socialistes de notre riante cité ne serait pas entrain de préparer un mauvais coup à celle qui rassemble péniblement un score tout terrain (4,4). Seraient-ils entrain de tester une candidature de réconciliation autour d’un ancien secrétaire de section ? Des clichés disséminés ça et là sèment le trouble.

Miranda, c’est maintenant.

Bon, on va s’en tenir là pour aujourd’hui. Je vous dis : à dimanche sur les ondes de radio pays, 93.1, pour une émission spéciale de 93100 Michto ma radio.

—————————

Bonus vidéo : Greenday « Boulevard Of Broken Dreams »

Publicités

À propos de Nathanaël Uhl

Journaliste politique, passionné de musiques, supporter de l'Olympique de Marseille et du Liverpool FC, grand amateur de littérature et notamment de polar. Mon blog est aussi un hommage au journal "Le Cri du peuple" créé par Jules Vallès pendant la Commune de Paris. Voir tous les articles par Nathanaël Uhl

One response to “Chroniques montreuilloises : 7e épisode

%d blogueurs aiment cette page :