Venez construire la gratuité le 23 mai !

Une fois n’est pas coutume, je vais mettre en avant une initiative à laquelle je suis invité à participer. C’est le 23 mai, au théâtre du Grand Parquet, juste à côté de chez moi.

Les éditions du muscadier et le Théâtre du Grand Parquet ont le plaisir de vous inviter à la soirée de lancement du projet de loi présenté par Paul Ariès, ministre de la Ville et du Commerce de l’altergouvernement, relatif à l’instauration d’une Agence nationale de la gratuité.

« Vers la gratuité des services publics, vers un revenu garanti pour tous »

Mercredi 23 mai de 19 h à 22 h 30
Théâtre du Grand Parquet, 20 bis rue du Département 75018 Paris.

Avec le soutien du journal le Sarkophage et de la revue les Z’indigné(e)s, avec la particpation de Jean-Louis Sagot-Duvauroux et de Nathanael Uhl.

Infos pratiques à la fin de ce billet.

——————

Sur cette question, j’ai déjà publié une note dont je vous donne quelques extraits et que je développerai à partir des exemples concrets de ce que nous mettons en œuvre avec Gabriel Amard et la Communauté d’agglomération les Lacs de l’Essonne :

« La question politique de la gratuité des services publics, pour ce qui me concerne, consiste à bâtir de nouveaux outils de redistribution des richesses, au travers des services publics, mais aussi de poser la question des choix et donc des priorités politiques aux élus qui dirigent les collectivités territoriales. Tout ne peut être gratuit, c’est un fait, tant la gratuité a un coût pour la collectivité.

Avant d’en arriver là, il faut donc reposer la question des usages du service public autant que ses missions prioritaires dans les fonctions que doit assumer un espace urbain ou un ensemble humain (les gens qui y vivent). A mon sens, quatre fonctions centrales définissent la Ville d’aujourd’hui : logement et habitat, activités économiques donc emploi, services à la population, environnement. Ces quatre blocs définissent autant d’enjeux pour les politiques publiques, au service de l’habitant.

Chacune fait l’objet d’une action spécifique mais avec une méthode posée par le Parti de Gauche et que nous appelons la planification écologique. Ces fonctions font l’objet d’autant de politiques publiques ; elles convergent vers un but unique : permettre à nos concitoyens de vivre mieux, dans un espace préservé et amélioré, dans un temps libéré autant que possible de ces composantes aliénantes afin qu’ils puissent se réaliser individuellement et collectivement. J’insiste sur la notion de temps, parce qu’elle me semble réellement l’enjeu des décennies à venir. Et c’est à partir de là qu’un certain nombre de camarades du Parti de Gauche et moi définissons les usages et l’accessibilité aux services, pour revenir sur la gratuité. »

La suite est disponible ici.

 J’espère vous voir nombreux mercredi 23 mai.

 ————————————

Infos pratiques :

Participation aux frais : 5 euros (tarif unique)
Réservation obligatoire par mail à l’adresse presse@muscadier.fr.

Accessible aux personnes à mobilité réduite. Buvette sur place.
Accès : Métro La Chapelle (ligne 2) ou Stalingrad (lignes 2, 5, 7) ou Marx-Dormoy (ligne 12).
Parc de stationnement Goutte d’Or – 10 rue de la Goutte d’Or 75018 Paris.

————————–

Bonus vidéo : Depeche Mode « Precious (Motor Remix) »

Publicités

À propos de Nathanaël Uhl

Journaliste politique, passionné de musiques, supporter de l'Olympique de Marseille et du Liverpool FC, grand amateur de littérature et notamment de polar. Mon blog est aussi un hommage au journal "Le Cri du peuple" créé par Jules Vallès pendant la Commune de Paris. Voir tous les articles par Nathanaël Uhl

2 responses to “Venez construire la gratuité le 23 mai !

%d blogueurs aiment cette page :